Pourquoi avoir choisi ESPACE REDUIT ?

Nous sommes conscients que le choix de ce nom, et du logo qui lui est associé, soulève des interrogations...

Le vocable "Espace Réduit" est un parfait exemple de la situation dichotomique que notre société vit aujourd'hui. Il traduit avec justesse la différence entre deux réalités considérées dans un rapport antagonique et ce à plusieurs niveaux.

Prenons des exemples concrets : Nous voulons vivre dans une mégapole comme Paris mais avoir de l'espace et entendre les oiseaux le matin sur notre terrasse, nous voulons sauvez la planète et réduire nos émissions toxiques mais il faut maintenir la croissance coûte que coûte, nous voulons gagner le plus d'argent possible mais rêvons d'un modèle économique où tout serait gratuit, nous souhaitons être des artistes purs, génies solitaires confrontés à l'opacité du monde qui nous entoure, mais rêvons secrètement de people, de campagne de communication, de présence sur les réseaux sociaux, de vernissage luxueux avec la jetset internationale, nous adorons les romans de Haruki Murakami mais préférons lire "Closer". Entre Ghandi et Bill Gates, Van Gogh et Jeff Koons, nous voulons tout.

Espace Réduit signifie cela : le grand et le petit, l'ironie de la dichotomie, vaste programme qui se résume en ce proverbe germanique : Im Kleinischkheit bin ich gröss.

Le logo d'Espace Réduit reprend ce concept en parodiant à la manière du PopArt, les promotions qui nous attirent l'oeil sur les packaging de produits de consommation courante.


Le programme artistique que nous souhaitons mettre en place est dans la perspective de cette pluridisciplinarité transversale. Les artistes, chacun à leur manière, ont cette ambivalence dans leur démarche, à commencer par le travail d'Eva Jankovic, peintre qui se confronte sans entrave à une représentation de la Vanité au travers d'une palette de couleurs étonnement gaies et dynamiques; d’Alain Controu qui invente une entomologie chimérique, de Fréderic Bourdelier qui peint en trompe-l'oeil ses éclats de vies, nostalgie ambiguë d'une enfance heureuse; Etienne Charry dont la musique faussement enfantine fait appel à nos désirs secrets, Julie Gauthron dont la pureté de la ligne trouve sa résonance dans le fil de fer.


Espace Réduit n'est pas une galerie à proprement parler. C'est une espace qui tente de réinventer le rapport de l'artiste au public dans un modèle nouveau. Il est le prolongement d’un lieu de création photographique, d'une agence de communication et d'un studio de production multimédia.